Plus de 170 emplois sont menacés chez Ryanair en Belgique, soit deux fois plus qu'annoncé initialement en juillet. Une véritable provocation pour les syndicats alors qu'une procédure Renault est déjà en cours. De son côté, la compagnie aérienne low-cost assure avoir essuyé des pertes plus importantes que prévu.