Le monde de l'automobile était réuni mardi au salon de Francfort, vitrine d'une industrie européenne sortie de crise. Au menu: des stands démesurés, de nombreuses nouveautés, mais aussi des inquiétudes face au ralentissement du marché chinois.