Les sanctions votées par le Congrès américain cette semaine créent le malaise en Russie comme en Europe, elles visent aussi à remettre le Président Trump à sa place