Les laboratoires français Sanofi et britannique AstraZeneca vont s'échanger directement 210.000 molécules issues de leur chimiothèques respectives, sans contrepartie financière. Une opération présentée comme un "nouveau modèle d'innovation ouverte".