Une cité pratiquement déserte. Voilà à quoi ressemblait Bruxelles lundi après-midi. En raison du maintient de la menace terroriste de niveau 4 décrétée samedi par les autorités, les rues de la capitales sont restées très peu fréquentées en ce début de semaine.