MR, N-VA, CD&V et Open VLD ont tous donné leur accord de principe pour imposer un service minimum aux secteurs pénitentiaire et ferroviaire lorsque le personnel débraye à l'improviste. Les syndicats du rail ne sont pas du même avis.