Les compétitions de football ont repris au stade Banadir, qui avait été bombardé en 2009 quand le gouvernement cherchait à déloger les islamistes shebab. Un signe que les activités normales regagnent du terrain en Somalie, même si la sécurité reste très relative.