15.000. C'est le nombre d'emplois que Standard Chartered compte supprimer. La banque britannique, très active en Asie, souffre de l'essoufflement de l'économie chinoise et de la baisse des cours des matières premières.