D'après Agoria, la Fédération belge de l'industrie technologique, Bruxelles serait un moteur du numérique mais son attractivité tendrait à se réduire. Les start-up auraient du mal à croître dans la capitale.