La crise de l'acier s'élargit en Europe. Le sidérurgiste indien Tata Steel veut vendre ses activités au Royaume-Uni. Conséquence: une menace sur 15.000 emplois. Le gouvernement privilégie la piste d'un repreneur, mais sans aucune garantie de succès compte tenu d'un marché en surcapacité.