La Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra, reconnue coupable d'abus de pouvoir, a été destituée mercredi, tournant symbolique important pour les manifestants qui réclamaient sa tête depuis des mois, même si son gouvernement reste de facto aux manettes.