Bien qu'attendu, le départ de Theresa May ne va pas résoudre la crise politique au Royaume-UNi, au contraire. Il pourrait augmenter les chances de confrontation avec l'Union européenne et la tenue d'élections législatives anticipées