Total a revu à la baisse ses objectifs de production à l'horizon 2017, conséquences de la chute des marges de raffinage en Europe et du repli de sa production d'hydrocarbures.