Le comité de concertation demande d'optimiser la capacité des transports en commun aux heures de pointes. En Flandre, la société De Lijn a déjà recours à des autocars privés pour éviter une surfréquentation. A Bruxelles et en Wallonie, on réfléchit sur les solutions les plus appropriées.