Trince, spin-off de l'Université de Gand, a développé une technologie qui devrait permettre de produire des thérapies cellulaires contre le cancer personnalisées plus sûres, plus rapides et moins chères. Elle vient pour ce faire de lever 4 millions d'euros.