Au Brésil, l'accouchement par césarienne est pratiqué pour plus d'une naissance sur deux, soit un taux moyen de 56%, l'un des plus élevés au monde. Le gouvernement de Dilma Rousseff a proposé des mesures pour inciter les médecins et les femmes à choisir l'accouchement naturel.