Après l'acier et l'aluminium, Donald Trump veut désormais taxer le secteur automobile. Les importations de véhicules, allemands notamment, menacerait la sécurité nationale des États-Unis. L'Europe dit ne pas comprendre.