La Chine réduit l'autonomie de Hong Kong. Le Président américain considère donc qu'il n'y a plus de raison d'accorder un statut favorable à l'ancienne colonie britannique.