Alors que la contestation grandit, le président Obama était en Allemagne pour défendre le futur traité de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis. Il était soutenu dans son discours par la chancelière Angela Merkel.