Pour les Tunisiens, l'inflation qui dépasse les 7% depuis plusieurs mois complique le ramadan. Le gouvernement tente de maintenir la situation sous contrôle avec la consommation survoltée de ce mois sacré.