La violente contestation qui agite la rue turque depuis une semaine a fait fléchir les réservations dans les hôtels d'Istanbul mais les touristes étrangers qui ont bravé leurs craintes considèrent souvent cette agitation comme une curiosité.