Les promoteurs immobiliers devront désormais appliquer un taux de TVA de 21% aux projets de rénovation. La scission entre l'achat du bâtiment et le projet immobilier ne pourra plus justifier l'application du tarif réduit de TVA de 6%.