Le réseau social américain Twitter a reconnu mardi son incapacité à accélérer la croissance et l'engagement de ses utilisateurs, un mea culpa qui a fait de l'ombre à des résultats financiers pourtant meilleurs que prévu.