Les ministres européens des finances ont trouvé un compromis sur les règles à suivre en cas de sauvetage des banques. But: éviter de faire payer la note aux contribuables.