La série du dossier nucléaire belge a livré son dernier épisode, fort en rebondissements. Suite à sa dernière révision triennale, la CPN, la commission des provisions nucléaires, exige une augmentation des provisions nucléaires d'Electrabel de 3,3 milliards d'euros. Un coût que le fournisseur d'énergie trouve surévalué. Suite au refus de la CPN de plafonner les provisions nucléaires à 900 millions d'euros, Engie profite donc des négociations avec le gouvernement sur la prolongation de Doel 4 et Tihange 3 afin discuter d'un prix maximum pour le passif nucléaire.