Le scénario A, soit la fin des réacteurs nucléaires actuels en 2025, est acté, mais 100 millions d'euros seront investis dans une nouvelle technologie nucléaire. Pour autant, le scénario B, soit la prolongation de deux centrales, n'est pas définitivement enterré.