C'était il y a un an, jour pour jour, les séparatistes catalans organisaient un referendum, jugé anticonstitutionnel par Madrid. La détention de certains dirigeants catalans, les violences policières lors du vote de 2017, puis la tentative avortée de sécession ont cristallisé les positions de chaque camp, creusant toujours un peu plus la fracture sociale en Catalogne. Un reportage de Maud Watine.

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.