Le prix de location des logements petits et bon marché progresse plus rapidement que celui des logements spacieux et plus chers. C'est le constat dressé par l'IWEPS, l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique, dans une étude publiée ce jeudi. Une situation qui pèse surtout sur les populations les plus précaires.

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.