Après un arrêt de la Cour suprême américaine, l'Argentine risque un nouveau défaut de paiement, plus de dix ans après sa faillite. La justice américaine veut la contraindre à rembourser certains de ces créanciers, qui avaient refusé de participer à la restructuration de la dette du pays.