L'aéroport de Rome, l'un des premiers au monde à tester un tarmac amélioré au graphène. Un tarmac qui aurait une durée de vie deux fois supérieure à celle de l'asphalte traditionnel et qui serait aussi meilleur pour l'environnement, en étant recyclable à 100%.