Les partenaires sociaux ont tous signé le protocole d'accord chez Carrefour. Si les autorités donnent leur feu vert, 950 emplois seront ainsi supprimés, tous via des départs volontaires.