Dix-huit mois après son lancement en mars 2015, la politique d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne a permis à la BCE de racheter au total pour 1000 milliards d'euros d'obligations souveraines.