Un salaire minimum de 4.000 francs suisses bruts par mois (3.300 euros) est un rêve inaccessible pour la plupart des Européens, et une nécessité pour la gauche helvète qui espère l'imposer par une votation, affirmant que la vie en Suisse est difficile en dessous de ce seuil.