Le président français Emmanuel Macron n'est pas parvenu à imposer sa vision "protectrice" du commerce international, au deuxième jour d'un Sommet européen largement dominé par la proposition britannique sur le Brexit.