Dépeuplé par l'émigration massive, un village roumain a annoncé fin 2015 accueillir à ses frais des familles démunies. Six mois plus tard, Concesti est devenu un havre de paix pour des femmes victimes de violences conjugales.