2014, année noire pour l'huile d'olive italienne. Entre la mouche de l'olive, les bactéries et les mauvaises conditions météorologiques, la production a chuté en moyenne de 35% sur tout le territoire. Une situation critique pour les agriculteurs, mais aussi pour les consommateurs qui paieront leur huile d'olive beaucoup plus cher que les autres années.