Le MR a dit "oui" à l'unanimité à l'ouverture de négociations en vue de former une coalition "Suédoise" pour le gouvernement fédéral. Soit une majorité composée par la N-VA, le CD&V, l'Open VLD et le Mouvement Réformateur, seul représentant francophone.