François Hollande a donné lundi à l'Elysée le coup d'envoi d'un opération séduction à l'égard d'investisseurs étrangers encore sceptiques, leur promettant la stabilité puis des allègements fiscaux mais aussi de meilleures conditions d'accueil dans une France "ouverte au monde" et "attractive".