Nourriture, tentes, soins médicaux et même spectacles gratuits. Les manifestants qui réclament le départ de la Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra ont lancé une opération de "paralysie" de Bangkok qui repose sur une organisation bien huilée.