L'échéance fatidique s'approche à grand pas pour la Grèce. Le 30 juin prochain, le pays doit rembourser plus d'un milliard et demi d'euros au FMI. Un remboursement qu'il ne pourra pas honorer sans un accord avec ses créanciers.