Donald Trump a réussi à faire voter son texte de réforme de la fiscalité par la Chambre des représentants. Le plus dur reste à venir cependant. Le Sénat, où les républicains n'ont que deux voix de majorité, doit voter.