Pour les immigrants sans papiers, l'expulsion d'un membre de la famille a un coût émotionnel et économique. La Cour suprême américaine a commencé à examiner la validité d'une mesure emblématique du président Barack Obama, qui vise à protéger 4 à 5 millions de clandestins d'une expulsion.