François Hollande a nommé mardi le deuxième gouvernement de Manuel Valls. La surprise est venue de la nomination de son ex-conseiller, le banquier Emmanuel Macron, qui devient ministre de l'Economie en remplacement d'Arnaud Montebourg. La nouvelle équipe, purgée de l'aile gauche du PS, voit cependant son assise politique réduite comme peau de chagrin.