Le gouvernement vénézuélien a pris jeudi le contrôle, officiellement à titre provisoire, de Banesco, la principale banque privée du pays, et a arrêté son président ainsi que dix autres cadres, accusés de complicité dans des opérations spéculatives contre la monnaie locale.