En prévision de la ré-ouverture des entreprises la semaine prochaine, le syndicat socialiste propose de reconnaître le coronavirus comme maladie professionnelle. Et cela pour les salariés qui contractent le virus dans le cadre d'activités essentielles ou vitales.