Les ministres des Finances de la zone euro se réunissaient pour entendre les dernières propositions d'Athènes. Certains pays, comme l'Irlande, la Finlande et la Belgique, n'hésitaient pas à évoquer la possibilité d'un plan B, en cas d'échec.