C'est le souhait de la Confédération européenne des syndicats (CES), qui a pressé ce lundi la Commission européenne de mettre le sujet à l'agenda. En toile de fond : plusieurs décès de travailleurs liés à la chaleur ces derniers jours et toujours l'absence de règlementation dans certains Etats membres.