Bâton en main et pieds endoloris, des milliers de "cheminants" foulent chaque année les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, une aventure vieille de 1.000 ans où la quête personnelle, voire le défi sportif supplantent de plus en plus le pèlerinage religieux.