Enième scandale pour Volkswagen. Après l'accusation de trucage formulée contre Porsche aux États-Unis, c'est maintenant le niveau des émissions de CO2 sur des véhicules VW, Skoda, Audi et Seat qui fait scandale. 800.000 voitures sont concernées.