Yahoo! a reconnu le piratage de 500 millions de compte en 2014. D'après les analystes, cette annonce ne devrait cependant pas remettre en cause la vente de ses activités Internet à l'américain Verizon.